Culture Navarra

Tapisseries royales au château de Pau

(E.Poussard – France3, 21/03/18) – L’exposition met en valeur les portières, ces pièces d’ameublement très utilisées à partir du XVIIème siècle.
Elles avaient une fonction décorative et utilitaire. La portière limitait les courants d’air dans les vastes pièces des châteaux et faisait baisser le volume sonore.
Composées de riches tissus ou de tapisseries, les plus précieuses comprenaient même des fils d’or ou d’argent.

“Les portières tissées aux armes de France et de Navarre à la fin des années 1660 sont des leçons politiques, de puissants manifestes de la gloire et de la toute-puissance d’un roi, Louis XIV, très soucieux de son image.”
Isabelle Pebay-Clottes, conservateur en chef du patrimoine, musée national du château de Pau

Les portières présentées dans cette exposition sont arrivées en 1842 au château de Pau pour décorer le salon Bernadotte au premier étage du donjon.
Elles ont été restaurées entre 2012 et 2015, des opérations longues et coûteuses réalisées dans des ateliers spécialisés

Commandes de Nicolas Fouquet, oeuvres de Charles Le Brun
A l’origine certaines de ces portières ont été commandées par le surintendant des finances de Louis XIV, Nicolas Fouquet. Après sa disgrâce en 1661, elles furent confisquées. Les armes de France et Navarre remplaçant alors celles de Fouquet.

L’exposition, très documentée et interactive, revient également bien entendu sur la figure de Charles Le Brun, grand peintre, qui a dirigé la manufacture des Gobelins, et qui a dessiné les tapisseries présentées à Pau, la Portière de Mars et la Portière du char.

Une leçon d’histoire à travers des pièces exceptionnelles.

E.Poussard – France3, Tapisseries royales au château de Pau