Euskadi Gastronomy

Un livre de recettes du maître pâtissier Pereira

Un livre de recettes hommage au maître pâtissier Philippe Pereira(Sud Ouest, 28/02/17) – Un poney de 3 ans a été abandonné par un éleveur qui n’est pas son propriétaire. Il a été récupéré par les gendarmes et des éleveurs grâce à une ponette.

Chloée Rispaud, l’ancienne patronne du resto pâtisserie “Chez Chloée”, place du Foirail, à Pau, a lancé un projet de financement participatif sur Internet. Dans ce livre, on pourra retrouver toutes les recettes créées par son compagnon, le maître pâtissier Philippe Pereira, décédé en 2015

À 34 ans, Chloée Rispaud, l’ancienne patronne du resto pâtisserie “Chez Chloée”, place du Foirail, à Pau, est au tout début de sa deuxième vie. Cuisinière, traiteur, pâtissière, coach en gâteaux (1)… Son quotidien ne manque pas d’occupations. Depuis quelques mois, elle en a ajouté une autre : un bouquin pour tourner la page de sa première vie. Cette bible pâtissière pourrait sortir en 2018.
Pour cela, elle a lancé un projet de financement participatif sur la plateforme bulbintown. 3 850 euros sur les 5 000 euros nécessaires ont été pour le moment récoltés. Il est possible de contribuer jusqu’au 3 avril.
“J’ai tenté les éditions nationales, mais si vous ne vous appelez pas Christophe Michalak, c’est un peu compliqué?! Je me suis alors tourné vers Jean-Luc Kerebel et les éditions Cairn, à Pau. Il est ok pour me suivre, mais il faut reconnaître qu’un livre de recettes, c’est assez risqué. C’est pour ça que je lance d’abord ce financement participatif.”

Dans ce livre, on pourra retrouver toutes les recettes originales créées par le maître pâtissier Philippe Pereira. Le compagnon de Chloée, celui avec qui elle avait lancé son concept de resto pâtisserie si populaire au Foirail en 2011. Cet artisan si investi qu’il s’en était épuisé avant de mettre fin à ses jours en juillet 2015. L’établissement avait fermé dans la foulée.
“On se dit tout ce travail, tout ce talent gâché”
“Le plus dur, c’était de ranger les affaires de Philippe et se dire ‘‘Qu’est ce que je vais faire avec tout ça??’’ Il y avait des cartons entiers, des recettes, des bouquins… On se dit tout ce travail, tout ce talent gâché. Comme j’avais des jolies photos qu’on avait faites au restaurant, je me suis dit pourquoi ne pas proposer aux gens ce souvenir de chez nous??”
Elle entend ainsi répondre à la générosité des clients qui l’avaient aidé, à la fermeture précipitée du repère du Foirail. “Quand j’avais fermé le restaurant, je devais tout vendre pour la liquidation. Nos clients venaient même pour un sel, un poivre, pour avoir un souvenir de “Chez Chloée”. Cela m’avait vraiment beaucoup touché. Ce livre, c’est pour continuer cette aventure et la terminer. C’est un hommage à Philippe, c’est pour qu’il n’ait pas fait vingt-cinq ans de travail pour rien. En même temps, c’est un remerciement à tous ceux qui nous ont soutenus.”
Philippe Pereira fut “pâtissier de l’Etrier de Deauville, chez Mr Gaüzère à Biarritz, ou encore chez Ducasse à Paris”. C’est au Grand Hôtel de Saint-Jean-de-Luz que “nos destins se sont croisés”, précise Chloée Rispaud.
(1) Chloée Rispaud s’est lancée en autoentrepreneur et a ouvert des ateliers de cuisine et de pâtisseries, chez des particuliers. En quelques mois, elle y a ajouté la préparation de plats cuisinés vendus sous forme de bocaux à Ferm’envie à Bizanos, et des repas traiteur pour des petits événements.

Sud Ouest, Un livre de recettes hommage au maître pâtissier Philippe Pereira