International Sci-Tech

Inde. Tout savoir sur la mousson

Inde. Tout savoir sur la mousson(Z.Haq – Le Courrier International, 07/06/16) – 6 questions et 6 réponses pour mieux comprendre ce phénomène naturel annuel qui frappe les imaginations et dont dépend une bonne partie de l’économie indienne.

Je vous présente la mousson : vent violent, tonnerre, puis – le déluge ! En Inde, la mousson est toujours très bien accueillie. Elle ne représente pas seulement une bouffée de fraîcheur bienvenue mais la vie même de la troisième économie asiatique.

Qu’est-ce que la mousson ?

La mousson, qui se produit entre juin et septembre, est essentiellement une inversion des vents dominants. Pour simplifier, la brise océanique fraîche souffle sur le continent indien chaud ce qui donne des pluies. La mousson arrive en Inde par l’Etat du Kerala [au sud du pays] et se répand en général dans tout le pays en l’espace d’un mois.
Début normal : 1er juin. Cette année : 7-8 juin

La mousson existe-t-elle dans d’autres pays ?

Jusqu’à récemment on pensait que la mousson était un phénomène propre à l’Asie. Or d’autres parties du monde en connaissent. On s’est demandé jusque dans les années 1990 si la saison des pluies qui touche les Etats-Unis entre juin et septembre était une mousson. Les météorologistes ont fini par conclure que oui et l’ont baptisée mousson nord-américaine.

Quel est le volume normal des précipitations ?

Pour simplifier, on fait une moyenne des pluies qui ont été récoltées dans des pluviomètres automatiques sur une certaine durée. La moyenne sur cinquante ans de la mousson indienne est de 89 cm. Les précipitations sont considérées comme normales quand elles se situent entre 96 et 104 % de 89 cm, comme au-dessus de la normale entre 104 et 106 % et comme excessives au-delà de 110 %.

Pourquoi la mousson est-elle vitale ?

49 % des Indiens vivent directement d’un revenu agricole. La faiblesse des précipitations alimente la sécheresse. Pour que la production soit bonne, il faut que les pluies soient non seulement abondantes mais aussi également réparties. Des millions de paysans attendent les pluies pour procéder aux semis d’été par exemple riz, canne à sucre, coton, lentilles, céréales secondaires et fruits.

Quelles sont les conséquences économiques ?

Les pluies reconstituent 89 réserves d’eau surveillées nationalement qui sont essentielles à l’alimentation en eau potable et en électricité et à l’irrigation. Quand elles donnent une production agricole importante, le revenu des campagnes augmente et les dépenses s’accroissent sur tout ou presque, des téléviseurs à l’or. Les campagnes constituent un énorme marché. 48 % des motos sont vendues dans l’Inde rurale. Les pluies dopent la demande. La croissance agricole fait tout simplement augmenter la production industrielle. Les emplois et les revenus suivent.

Des pluies insuffisantes provoquent-elles l’inflation ?

Oui, même si tous les économistes ne sont pas de cet avis. Certains considèrent que le lien n’est pas établi. Le prix des denrées alimentaires a évolué de façon modérée (moins de 5 %) pendant certaines mauvaises moussons (par exemple, 2002, 2003, 2005) mais élevée (près de 15 %) lors de certaines années de sécheresse (2010). Il est cependant certain que la sécheresse réduit la production de denrées alimentaires et les revenus agricoles et favorise l’inflation.

Pourquoi les pluies sont-elles essentielles cet été ?

La mousson devrait se situer à 106 % au-dessus de la normale cet été. Deux années de sécheresse ont ravagé les campagnes. Des pluies abondantes feraient augmenter les revenus agricoles et donneraient le vent en poupe au PIB.

Le Courrier International – Inde. Tout savoir sur la mousson