International

Mali: emploi des jeunes ruraux

Mali: emploi des jeunes ruraux(A.M.Cissé – L’Essor, 07/04/16) – A travers ce partenariat, 4 institutions de microfinance s’engagent à gérer les comptes des 15 500 jeunes bénéficiaires du projet

Le ministère de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, et des structures de microfinance ont signé hier, dans les locaux du département, une convention de partenariat destinée à garantir le financement de projets de jeunes ruraux.

Pour créer des activités génératrices de revenus au bénéfice des jeunes ruraux, le mécanisme d’aide et de Financement des initiatives économiques des jeunes ruraux (Fier) a été mis en place par le ministère an charge de l’emploi. Les entreprises susceptibles de bénéficier de cette précieuse aide doivent être embryonnaires, avec un petit équipement et la force de travail. Les promoteurs doivent être âgés de 18 à 40 ans et résidents d’une zone de couverture du projet et, évidemment, être de nationalité malienne.

Les projets doivent porter sur la production céréalière dans des périmètres rizicoles et maraîchers ou encore sur l’aviculture semi moderne, l’embouche bovine et la pisciculture. Ainsi, le projet qui apporte des fonds jusqu’à hauteur de 300 000 Fcfa, exige un compte bancaire et un apport d’au moins 10% (en nature).

C’est justement à ce niveau que le projet Fier, qui pourrait bien porter son nom, a besoin des institutions de microfinance. Celles-ci ont l’avantage de la proximité et l’expérience de la gestion des petits prêts en milieu rural. Au total, elles sont 4 : le Réseau des caisses associatives d’épargne et de crédit des commerçants et entrepreneurs (Caece-Jigiseme), Soro Yiriwa, Kafo Jiginew et le Réseau de micro institutions de croissance de revenus. Ces institutions ont été sélectionnées sur la base de critères rigoureux et sont appelées à gérer les comptes des jeunes entrepreneurs financés par le projet.

Le ministre de la Formation professionnelle, de la Jeunesse et de la Construction citoyenne, Mahamane Baby, qui met beaucoup d’espoir dans cette collaboration officiellement scellée en présence de nombreux cadres de son département, a indiqué que l’engagement de ce partenaire financier permettra de valoriser l’insertion économique de 15 550 jeunes ruraux dont 11 500 dans les activités génératrices de revenus, 4000 micro entreprises rurales et 50 GIE de 10 personnes spécialisés dans l’aménagement des pistes rurales et le reboisement.

« A partir de ce jour, vous vous engagez à mettre en place des guichets proches des producteurs en général et des jeunes en particulier. Vous contribuez ainsi à la résolution d’une question importante pour notre économie : l’accès au financement », a souligné le ministre Baby qui a précisé que le budget total du projet s’élève à 19 milliards de Fcfa.

Avant de parapher le document, Mahamane Baby a invité les institutions de microfinance à «développer d’autres partenariats pour augmenter les capacités d’intervention au regard des besoins ».
Original source: http://www.essor.ml/2016/04/emploi-des-jeunes-ruraux-les-institutions-de-microfinance-accompagnent-le-projet-fier/