Health Society

91 médicaments inutiles et dangereux

91 médicaments inutiles et dangereux(La Dépêche, 28/01/17) – Comme tous les ans depuis 5 ans, la revue Prescrire vient de publier la liste des médicaments «plus dangereux qu’utiles» à éviter en raison des risques sanitaires «disproportionnés» qu’ils font courir aux patients. Sur les 91 recensés et commercialisés en Europe, 82 sont vendus en France.

Le registre des traitements critiqués – cancer, diabète, arthrose, allergies, maladie d’Alzheimer, nausées et vomissements – est vaste, que les médicaments en cause soient nouveaux ou anciens et les maux visés graves ou bénins. «La persistance des firmes à les commercialiser et l’inertie des agences du médicament qui tardent à les interdire totalement exposent les patients à des risques injustifiés», s’indigne la revue.

Des effets secondaires graves, voire mortels
Par exemple, des médicaments contre le rhume (décongestionnants), comme la pseudoéphédrine ou la naphazoline, exposent à un risque de troubles cardiovasculaires graves voire mortels : poussées d’hypertension, AVC, troubles du rythme cardiaque…

D’autres médicaments utilisés pour soulager les maux de gorge ou la toux, comme le Muxol ou le Bisolvon (sans efficacité prouvée) peuvent entraîner des réactions allergiques et des réactions cutanées graves, parfois fatales. Sur la centaine de médicaments recensés pendant la période 2013-2016, seulement une dizaine ont fait l’objet d’une suspension ou d’un retrait d’AMM (autorisation de mise sur le marché).

 

La Dépêche, 91 médicaments «inutiles et dangereux»

Subscribe to our channel