Pyrénées-Atlantiques Tourism

La Nouvelle-Aquitaine, une destination touristique qui rapporte

La Nouvelle-Aquitaine, une destination touristique qui rapporte(S.Méric – Aqui!, 24/07/17) – Début juillet, et pour la 2ème année consécutive, le Comité régional du tourisme (CRT) publie les chiffres clés du tourisme version grande région avec des méthodologies d’observation désormais mises en commun dans les trois anciennes régions. Résultat : un livret de données et schémas actualisés sur l’attractivité, qui ne se dément pas, de la Nouvelle-Aquitaine. Première région d’accueil de la façade atlantique, la Nouvelle-Aquitaine séduit 27 millions de touristes dont 12% d’étrangers. Au niveau national, elle est la 5ème région d’accueil pour les clientèles internationales et la 2ème pour l’accueil des touristes français, juste derrière l’Occitanie. Parmi ses points forts : son offre d’hôtellerie de plein air pour laquelle elle est en pôle position.

La Nouvelle-Aquitaine propose à ses touristes 1,3 million de lits marchands, dont 80% en camping et meublés. Une offre que le CRT Nouvelle-Aquitaine note particulièrement comme étant concentrée sur les départements littoraux, avec en tête la Charente-Maritime, qui représente 23% de cette offre marchande, devant la Gironde (18%), les Landes (15%), les Pyrénées-Atlantique (12%) ou encore la Dordogne (9%). Les Charentes et les Deux-Sèvres ferment la marche avec chacune 2% de l’offre de l’hébergement marchand régionale.

Les résidences collectives séduisent de plus en plus
Parmi ses hébergements ce sont les campings qui pèsent le plus puisque avec 1 411 campings regroupant 531 000 lits, la Nouvelle-Aquitaine est la première offre française en hôtellerie de plein air. De quoi doper les nuitées de la saison en Nouvelle-Aquitaine : sur les 32,7 M nuitées enregistrées en hôtellerie et hôtellerie de plein air de mai à septembre 2016, 23,8 M sont des nuitées en camping. Les camping 3, 4 et 5 étoiles concentrant d’ailleurs 83% de cette fréquentation saisonnière. Les touristes étrangers, avec en premier lieu les néerlandais et les allemands, représentent 27% de cette fréquentation.

Quant à la fréquentation de l’hôtellerie, à l’année, la Nouvelle-Aquitaine comptabilise 15,9 millions de nuitées en hôtellerie, soit 8% des nuitées hôtelières de France. Par ailleurs, 17% de ces nuitées sont réalisées par des touristes étrangers, dont 83% sont des européens, avec au premier rang, les britanniques suivis des espagnols.
Enfin, du côté des hébergements collectifs, type auberges de jeunesse, centres internationaux de séjour, résidences de tourismes, ou encore villages vacances, ils attirent de plus en plus (ou sur de plus longues périodes) les touristes et notamment les touristes étrangers : + 8% de nuitées françaises entre 2015 et 2016 et + 12% de nuitées étrangères. Avec au total 10,8 M de nuitées dans ces hébergements collectifs, soit 12% des nuitées en hébergements collectifs en France, la Nouvelle-Aquitaine est au 4ème rang national en part de marché.

12 sites reçoivent plus de 200 000 visiteurs
Quant aux activités de ces touristes, outre les plages du littoral, de nombreuses filières sont créatrices de valeur ajoutée touristique sur le territoire, retient l’étude du CRT NA. Parmi elles, l’oenotourisme, et ses 6,2 M de visites annuelles sur la seule ex-Aquitaine, le cyclotourisme et ses 4200 km d’itinéraires cyclables, le ski, avec 427 000 journées skieurs réalisées durant l’hiver 2016-2017 dans les 3 stations de ski de pistes, auquel il faut ajouter 53 500 journées nordiques (dont ski de fond). Autre filière a succès de la région : le thermalisme, en croissance de 5% de visiteurs «assurés sociaux », soit en 2016, 145 767 personnes. Sans oublier le surf, le golf, le nautisme, etc.

Autres atouts touristiques régionaux : ses sites et monuments attractifs. Parmi eux 35 dépassent les 100 000 entrées annuelles, dont 12 reçoivent plus de 200 000 visiteurs. Loin devant de ce hit parade touristique: le Futuroscope, toujours en progression, compte 1 900 000 visiteurs en 2016, laissant derrière lui, l’Aquarium de la Rochelle (avec tout de même environ 800 000 visiteurs), le Zoo de la Palmyre (630 000 visiteurs), la Citadelle de Blaye (448 000), ou encore le train de la Rhune (364 000)…
Si la région attire les touristes, ceux-ci le lui rendent bien. En effet, outre la consommation touristique totale estimée à 12, 268 M€ (avec pour premier poste de dépense l’hébergement), près de 9% de l’emploi touristique de France métropolitaine est créé en Nouvelle-Aquitaine, soit 104 000 emplois, dont 86 000 liés à l’accueil des touristes et excursionnistes. Parmi eux, 6 sur 10 sont directement liés à l’hébergement et à la restauration. Sans surprise, c’est dans les départements littoraux et métropoles que ces emplois se concentrent.

S.Méric – Aqui!, La Nouvelle-Aquitaine, une destination touristique qui rapporte