Health Tourism

Les bains de forêt, la solution santé japonaise

Les bains de forêt, la solution santé japonaise(S.Grouard – Le Nouveau Paradigme, 12/12/16) – Les scientifiques japonais font décidément parler d’eux en cette fin d’année. Après avoir prouvé que manger de la glace au réveil vous rendait plus intelligent, et avoir décroché un prix Nobel en médecine, des chercheurs nippons affirment aujourd’hui qu’il n’est pas juste nécessaire de suer pour améliorer votre condition physique et mentale. La solution ? Les bains de forêt !

Quand on pense au Japon, c’est parfois l’image de grattes-ciels et de hautes technologies qui nous vient en tête. Et pourtant, on constate que leur rapport à la nature reste intact quand on prend le peine de quitter les grandes villes. Le bain de forêt, ou « shinrin-yoku« , est une pratique courante et encouragée dans l’archipel et consiste à utiliser la nature comme médecine préventive, idéalement au cœur d’un lieu boisé. Que ce soit par de simples ballades en forêt ou par des pique-niques sous les fleurs de cerisier, passer du temps en contact avec la nature aurait de nombreux bénéfices sanitaires. Et ce sont des scientifiques japonais qui l’affirment.

De 2004 à 2012, près de 4 millions de dollars ont été dépensés pour analyser les effets des bois sur l’être humain. Après avoir les effets sur un groupe de 250 personnes après 30 minutes en forêt, puis un autre groupe de 498 volontaires en zone neutre, le Professeur Qing Li, de la Nippon Medical School de Tokyo, a conclu qu’être en forêt permettrait de faire baisser le rythme cardiaque et la tension artérielle, réduire la production d’hormones de stress, améliorer le système immunitaire par sa stimulation et générer des sentiments globaux de bien-être. Il ne s’agit donc pas d’un remède, mais bien d’une approche préventive et douce qui s’inscrit dans une démarche globale d’un mode de vie sain et équilibré.

Cela s’apparente à une solution miracle n’est-ce pas ? Mais pour le scientifique, ceci n’a rien de magique ou spirituel. Cette réaction serait notamment liée aux multiples huiles essentielles présentes dans le bois et qu’il est possible de respirer en forêt. Autre facteur important : celui de l’éloignement global des écrans, du téléphone portable et autres technologies du quotidien. Il est clair que les Japonais (et nous ne sommes pas mieux) passent une grande partie de leur temps les yeux rivés sur leurs écrans. Une récente étude avait exposé que les lycéennes japonaises passent en moyenne 7h par jour sur leur smartphone ! De manière générale, stress et surmenage restent des problématiques importantes au Japon, surtout dans la capitale.

Il est assez remarquable de constater l’influence si grande de la nature sur notre organisme. Les maîtres du bouddhisme Zen japonais l’avaient déjà compris il y a plus d’un millénaire. Le gouvernent Japonais, lui, en a réellement pris conscience dans les années 1950 et a finalement intégré le shinrin-yoku au programme national de santé publique au Japon. Ces bains de forêt connaissent une grande popularité au Pays du Soleil Levant, et cela pour deux principales raisons. La première : le pays regorge de splendides montagnes et forêts toutes plus apaisantes les unes que les autres. À moins d’une heure de Tokyo, il est possible de se plonger en pleine nature pour un dépaysement total. La seconde : les Japonais prestent énormément d’heures de travail. Beaucoup sont oppressés par leur hiérarchie et une rigidité culturelle qui impose une rigueur sans faille dans l’activité productive.

Le bain de forêt n’est cependant à ne pas confondre avec la thérapie forestièreégalement pratiquée au Japon. Quand la première porte en elle une notion préventive et douce, l’autre est vue comme une thérapie à part entière encadrée par des spécialistes agréés. Elle doit expressément se dérouler en des endroits spécifiques intitulés Base de thérapie forestière ou Route/chemin de thérapie forestière, sélectionnés par des chercheurs sur base d’études. Leurs effets positifs sur la santé seraient ainsi démontrés, même si en occident on émet toujours des doutes sur ce type de médecine alternative. Que vous y croyez ou non, une petite promenade en forêt pour une reconnexion visuelle et sensitive avec le vivant vous fera quoi qu’il arrive le plus grand bien.
S.Grouard, Le Nouveau Paradigme – Les bains de forêt, la solution santé japonaise