Euskadi Tourism

Pays basque: arnaque aux faux vacanciers

(Sud Ouest, 07/01/15) – Dans ce petit village de 2000 âmes du Labourd, les escrocs ne se croisent pas au coin de la rue. Mais par le biais d’Internet, cette loueuse d’une maison de trois pièces destinée aux vacanciers a fait la connaissance de l’escroc Marvin Patterson, ou quel que puisse être son vrai nom. Si Internet secrète ses poisons, il a aussi ses anticorps, et grâce aux conseils trouvés sur le réseau, et à des témoignages, la jeune femme a pu déjouer l’arnaque dudit Marvin.

Une somme suspecte

L’escroquerie est la suivante : par le biais du site Internet Homelidays (1), auquel la loueuse a adhéré, Marvin Patterson manifeste son intention de louer la petite maison trois semaines. Mais il propose aussi un curieux mode de paiement : le versement d’une somme nettement supérieure au montant de la location, soit 5 900 euros au lieu de 1 000 euros. Car, écrit-il en anglais, il doit être remboursé d’une location qui n’a pu être honorée, dans un château, pour cause de dégâts des eaux. La loueuse devra donc, un fois reçu le chèque du propriétaire, lui rembourser la différence.

Cargo chinois en Australie

« Il me disait que je devais attendre le chèque pour lui faire le virement », précise la jeune femme. Donc a priori, toutes les raisons d’être rassurée. Mais elle trouve le procédé tout de même bien alambiqué.

Pourquoi le potentiel vacancier, qui se dit américain, et en mission en Australie (port d’Albany) pour la réparation d’un cargo « JJ Sky », propriété de l’armateur Shanhai Jin Jang, ne demande-t-il pas le remboursement directement au bailleur du château ? Elle fait une recherche sur le site Internet Homeloc (2), et trouve, dans les commentaires de l’article « Propriétaires, éviter les arnaques », le témoignage d’un autre loueur, décrivant exactement la même approche, et les mêmes détails, profession du vacancier et nom du cargo chinois à la clef.
Multiples identités

La loueuse découvre ainsi que plusieurs demandes ont été faites à la même période, quelques jours avant Noël, en utilisant le même procédé. Marvin Patterson existe sous de multiples identités, et veut manifestement prendre des vacances dans des lieux très divers de France. La propriétaire basque lui répond donc qu’elle veut bien louer, mais à ses conditions : un paiement direct, sans qu’elle ait à rembourser 1 000 euros.

Marvin Patterson se fait alors insistant par mail, promettant que le paiement est sans problème et qu’il reviendra toujours passer ses vacances au Pays basque, avec sa femme. La loueuse tient bon. Et refuse l’offre. Sa dernière réponse n’a pas eu de retour. Marvin Patterson a compris qu’il devrait tenter sa combine ailleurs.

La propriétaire de la maison s’est, elle, résolue à ne plus traiter que par téléphone avec les locataires, elle a changé de mail et signalé l’arnaque au site Homelidays. Ce dernier a remercié, et précisé qu’il interdisait désormais l’accès des annonces à ce vacancier particulier.

Selon la capitaine Hélène Legrand, de la compagnie de gendarmerie de Bayonne, cette loueuse peut aussi déposer plainte pour tentative d’escroquerie.

(1) www.homelidays.com (2) mag.homeloc.com/2012/11/arnaques-location-de-vacances-proprietaire

Original source: http://www.sudouest.fr/2015/01/07/les-faux-vacanciers-ecument-le-web-1787935-4585.php