Society

Immigration: Jean Asselborn dit « merde alors ! » à Salvini

Immigration: Jean Asselborn dit « merde alors ! » à Salvini(Le Quotidien, 14/09/18) – Le ministre des affaires étrangères luxembourgeois Jean Asselborn a recadré Matteo Salvini ce vendredi, lors d’une conférence à Vienne, où la question migratoire a été débattue. Son intervention s’est achevée par un tonitruant « merde alors ! « , tant il a été excédé par les propos du leader d’extrême droite.

Matteo Salvini avait dénoncé, plus tôt dans la conférence, les propos de Jean Asselborn au sujet du déficit démographique qui touche l’Europe. « J’ai entendu quelques collègues dire avant moi (NDLR : dont Jean Asselborn) qu’on a besoin d’immigration parce que la population européenne vieillit. J’ai un point de vue complètement différent. Je pense être au gouvernement et être payé par mes concitoyens pour aider nos jeunes à refaire ces enfants qu’ils faisaient encore il y a quelques années. Et pas pour importer ce qui se fait de mieux de la jeunesse africaine pour remplacer les Européens qui pour des soucis économiques ne font plus d’enfants. Ce sont deux visions du monde complètement différentes. Peut-être bien que le Luxembourg a ce besoin, mais en Italie on sent le besoin d’aider nos enfants à avoir d’autres enfants. Pas d’avoir des esclaves pour remplacer les enfants que nous ne faisons plus. »

Au Luxembourg, cher Monsieur…
Jean Asselborn est alors sorti de ses gonds : « Au Luxembourg, cher Monsieur, ce sont des dizaines de milliers d’Italiens qui sont venus comme migrants, pour travailler, pour que vous en Italie, vous ayez de l’argent pour vos enfants. Merde alors ! Dedieu ! (NDLR : probablement : Nom de Dieu). »

Matteo Salvini a dit sur Facebook s’être senti insulté.
De nombreuses personnalités d’extrême droite italiennes se sont offusquées de l’intervention de Jean Asselborn, avec plus ou moins de tact. Tel Roberto Maroni, figure de la Ligue du Nord, qui a n’a rien trouvé de mieux que décrire le Luxembourg, « grand comme un quartier de Milan ».

Le Quotidien, Immigration : Jean Asselborn dit « merde alors ! » à Salvini