Euskadi

Spéléologie: exercice de secours franco-espagnol à Laruns en Béarn

(C.A. – France 3, 02/09/18) – Pompiers, gendarmes, agents de la préfecture, secouristes français et espagnols … une soixantaine de personnes participe ce week-end à une opération de secours de grande ampleur à Laruns en Béarn.

L’opération est un exercice. Mais les conditions sont 100% réalistes.

Le sauvetage des douze jeunes garçons, coincés dans une grotte thaïlandaise, cet été, rappelle à quel point la spéléologie peut être dangereuse.

Et démontre l’absolue nécessité de former des hommes et des femmes prêts à porter secours, dans des cavités parfois très profondes.

Grotte immergée, dénivelé de 800 mètres
La cavité choisie pour l’exercice est une grotte située aux Eaux-Chaudes, à Laruns, à une vingtaine de kilomètres de la frontière espagnole.

Des volontaires venus des provinces d’Aragon et de Navarre se sont joints aux secouristes français.

Leur mission : retrouver des personnes bloquées quelque part dans la cavité.

“Une partie importante de la grotte est immergée et elle a un dénivelé de 800 mètres” précise Christian Vedelago, le directeur de cabinet de la préfecture des Pyrénées-Atlantique, organisatrice de l’opération. “Ca ajoute de la difficulté” dit-il.

A l’intérieur de la grotte, les secouristes sont prêts à rester 30 heures au minimum.

“Notre premier objectif est de trouver les victimes et de stabiliser leur état. On va les protéger en les plaçant dans un abri que l’on va chauffer et éclairer. Et on va leur donner à boire et à manger” explique Jérôme Labat, spéléologue et conseiller technique auprès du Préfet.

La liaison des hommes sous terre est permanente avec une équipe restée en surface. Elle même reliée à un poste de commandement installé au village, à quelques kilomètres.

Ainsi les données météo, risques de précipitation, manque de batteries, problème d’oxygène, besoin de renforts…sont évalués et réglés en temps réel.

L’objectif est d’être le plus réactif et le plus efficace possible en cas de véritable incident.

Ces exercices grandeur nature sont menés chaque année dans les Pyrénées. Certains peuvent durer jusqu’à quatre jours.

Dans le reportage qui suit, nous pénétrons dans la cavité des Eaux-Chaudes pour voir progresser les secouristes en liaison permanente avec la surface.

C.A. – France 3, Spéléologie : exercice de secours franco-espagnol grandeur nature à Laruns en Béarn