Ho il piacere di proporvi la seguente pagina dedicata a Rapallo e a Santa Margherita Ligure, che ho ritrovato in una vecchia pubblicazione in lingua francese.
Angelo Cacciola Donati

Rapallo se présente d’abord ville d’hiver et bain de mer, le boulevard a bon aspect, les rues étroites, mal tenues; hôtel d’Europe, maisons garnies; peu d’animation. L’ouverture du torrent laisse passer le vent N.-O. Rapallo, vu de la mer, produit bon effet la baie se dessine agréablement à l’œil.

S. Margherita est a 3 kilom. de distance, la route retournant sur elle-même y aboutit par une allée de chênes verts, le long de la mer. Grand village à arcades et rues mal entretenues l’aspect intérieur n’a rien de plaisant. Le Grand hôtel, bien perché sur un mamelon, serait la meilleure résidence s’il n’était entièrement occupé par le prince de Prusse. L’hôtel de Bellevue, voisin de la plage, est bordé par une route poussiéreuse; il loge une centaine de clients. Je l’ai trouvé à moitié désert et le médecin allemand m’a fait ses doléances sur le peu de malades les maisons garnies sont défectueuses.

La plage tournée au S.-E., trop encombrée de matériaux divers, est plus caillouteuse que sableuse temp. de la mer 14° le 10 février. Promenades limitées pour trouver l’ombre il faut monter vers la grande forêt où manquent les allées.

Cependant la nature a fait beaucoup pour cette baie, si bien abritée par la montagne, si bien entourée d’une épaisse forêt. L’industrie humaine a presque tout à créer.

Ces deux stations sont trop nouvelles pour avoir une histoire bien aménagée elles auraient un riant avenir. Certaines brochures trop élogieuses ont escompté cet avenir.

Dr A. Labat., Villes d’hiver et bains de mer de la Corniche franco-italienne, 1898

FOLLOW US

YOUTUBE

Onda Facebook

YouTube Channel

Advertisement