(MK – France3, 07/08/19) – Pas de doute, ils sont là. Qu’ils soient français ou étrangers, les vacanciers n’ont pas déserté les plages du Pays basque en juillet. Malgré une légère baisse en début de mois, les professionnels s’estiment globalement satisfaits de la fréquentation, à l’image de Thomas Lambert, hôtelier à Biarritz.

Son établissement a affiché un taux de remplissage de 82% pour les mois de juillet, soit un taux équivalent à celui de l’année précédente à mi-saison.
“On n’était pas rassuré, mais finalement les gens étaient là, assure l’hôtelier.

On a quand même constaté une baisse au niveau de la clientèle anglaise, sûrement à cause du Brexit. Le pouvoir d’achat des gens est en baisse donc il a fallu aller les chercher!”

Un Tour de France attractif
A Pau, Claude Romero, a entièrement rénové son hôtel afin d’accueillir à la fois les coureurs du tour, leurs fans et les vacanciers. Et ça marche : il enregistre +30% de fréquentation sur le mois de juillet Une décoration repensée également pour la clientèle de passage, très présente dans son établissement.

“Ces familles-là cherchent à aller en Espagne, explique l’hôtelier. Ils traversent la France, font une halte sur Pau, profitent de l’attractivité de la ville avant de repartir vers l’Espagne ou le Portugal”.

Claude Romero sait qu’il a également bénéficié de l’attractivité du Tour de France, alors que la ville de Pau organisait la 13e étape, un contre-la-montre, le 19 juillet
“Ca a attiré des passionnés de vélo, qui essaient de reproduire l’étape avant ou après le passage du Tour. La clientèle d’amateurs de cyclisme remplit nos hôtels, c’est exceptionnel”.

Mauvaisse passe pour les campings

Si les hôtels affichent de beaux chiffres, certains campings font néanmoins grise mine. La fréquentation est en baisse par rapport à 2018. Ainsi à Souraïde, près d’Espelette, Marie-France Ainciart-Arreche n’a pas réussi à remplir son établissement et parle de sa “pire saison” : elle a à peine enregistré 22% d’occupation.

Le nombre de visiteurs a pourtant augmenté dans le Pays basque intérieur : +6,3 % sur les sites et musées. “Il y a une recherche d’un tourisme vert, nature, explique Jean-Pierre Istre, président de l’Union des métiers et des industries de l’Hôtellerie du département. Le Pays basque intérieur y correspond complètement. Avec les grosses chaleurs, les gens sont venus y aller chercher la fraîcheur”.

Inquiétudes sur le G7

Les professionnels du tourisme espèrent bien connaître un beau mois d’août, même si de nombreuses inquiétudes subsistent sur la fréquentation autour de la semaine du G7. Le sommet diplomatique doit se tenir à Biarritz du 24 au 26 août.

En Béarn, 51% des professionnels se disent satisfaits, dont 63% dans la montagne béarnaise. Et ce sont les meublés de tourisme qui tirent leur épingle du jeu, avec 74% de satisfaits.

MK – France3, Canicule, Tour de France… les bons chiffres du tourisme dans les Pyrénées-Atlantiques en juillet

Related Article

No Related Article

FOLLOW US

YOUTUBE

Onda Facebook

YouTube Channel

Advertisement